Aujourd’hui c’est Jérôme qui prend le temps d’évoquer sa rencontre avec le Qi Gong ainsi que son expérience avec l’Institut Européen de Qi Gong et Yang Sheng.

 

Bonjour, pourriez vous vous présenter brièvement ?

– Je m’appelle Jérôme, j’ai 47 ans et je pratique le Qi Gong depuis une dizaine d’année, je donne des cours depuis 5 ans, même si je ne suis diplômé que depuis juillet 2017, j’ai maintenant environ 90 élèves pour 5 cours par semaine. C’est mon second travail, sous le régime d’autoentrepreneur. En parallèle, je suis logisticien pour SUEZ Eau France. Je suis également marié et père de 2 enfants, j’habite à Corcelles les monts, un petit village à 5mn de Dijon

Comment avez vous découvert le Qi Gong ?

– J’ai découvert le Qi Gong il y a 20 ans dans un cours de Tai chi chuan, et à l’époque, il n’y avait pas de cours de Qi Gong à Dijon, ce n’est qu’il y a 10 ans que j’ai trouvé un livre d’Yves Réquéna, et que je me suis lancé dans l’aventure, d’abord sur DVD, puis en prenant des cours.

Pourriez vous nous parler de votre expérience au sein de l’IEQG ?

– Ayant décidé de faire une formation professionnelle pour aller plus loin dans ma pratique, et pour pouvoir partager cette pratique avec d’autres, j’ai choisi l’IEQG pour sa souplesse dans le choix des stages de formation et pour accéder à un enseignement qui me soit accessible en tant “qu’occidental”. J’ai beaucoup apprécié la qualité de l’enseignement, l’approche bienveillante et malgré tout efficace. Au delà de la connaissance, riche et variée, j’y ai trouvé une philosophie de vie, une découverte de la spiritualité sans être religieuse, la voie dont parlent les taoïstes. Aujourd’hui, je prends le temps de parcourir mon chemin. Après le professorat de Qi Gong, je continue avec la formation de massage énergétique chinois, pour aller plus loin dans la médecine chinoise, et pour partager également tous ses bienfaits avec ceux qui ne veulent pas pratiquer mais n’ont rien contre un bon massage. Je voudrais insister sur la qualité de l’enseignement, car je me considère chanceux d’avoir pu croiser le chemin de ces professeurs qui sont très avancés dans leur pratique, toujours en recherche, et qui savent nous guider et nous transmettre leur savoir au fur et à mesure des stages. Petit à petit, des amitiés apparaissent, et l’IEQG devient comme une famille qu’on aime retrouver.

Que diriez vous si vous deviez recommander la formation de l’institut ?

– Je dirai d’abord c’est un bon choix de faire une formation professionnelle, et que l’institut permet de l’investir chacun à son rythme, que l’on soit débutant ou confirmé. L’enseignement y est sympathique, riche et absolument nécessaire pour avancer dans sa pratique et fournir des cours de qualité. Et que même à la fin de son cursus, on a encore la possibilité de continuer et d’approfondir. Ce que je projette de faire, avec 2 stages par an, un pour étudier un nouvel enchaînement de Qi Gong et l’autre pour approfondir la pratique et l’enseignement avec un stage de master.

Propos recueillis par l’IEQG
Octobre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.