Durant plusieurs semaines, l’institut Européen de Qi Gong et Yang Sheng vous propose des entretiens avec d’ancien(ne)s élèves, leur approche du Qi Gong et leur ressenti sur la formation. Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le portrait de Madeleine.

Bonjour, pourriez vous vous présenter brièvement ?

– J’ai 72 ans, une vingtaine d’années de pratique (1998), d’abord irrégulière et peu assidue. Journaliste, en 2004 les éditions Lagardère me confient la création et la direction d’un magazine totalement consacré à la Chine, où je passe en moyenne une semaine tous les deux mois. Ma pratique se diversifie, le Qi Gong m’est devenu indispensable pour résister physiquement, intellectuellement et psychiquement au rythme de travail que je m’impose. A près de 70 ans, j’ai de sérieux problèmes de santé. Je vais devoir « décrocher » mais j’ai été témoin d’expériences qui me confortent dans l’idée que le Qi Gong m’aidera à les surmonter. Encore faut-il trouver le maître et l’établissement m’assurant la formation dont j’ai besoin. Un stage d’été à Fondjouan me met en confiance.

Pourriez vous nous parler de votre expérience au sein de l’IEQG ?

– Au cours de ce stage, le moyen le plus sage de trouver ce que je cherche me semble être le cursus de trois ans. Mon âge m’inquiète, n’est-il pas trop tard ? Non m’assure Yves. Il avait raison. Comme il avait raison lorsqu’il nous assurait que l’univers énergétique -qu’au début nous tentions de débroussailler à grand’ peine- nous serait bientôt familier ; Ou que le Qi, resté si longtemps pour moi à l’état de concept, me porterait bientôt totalement.

Que diriez vous si vous deviez recommander la formation de l’institut ?

– Que j’y ai trouvé la formation pratique et théorique dont j’avais besoin à ce moment crucial de ma vie : une information riche et précise, en lien direct avec la culture taoïste, alliée à une pratique attentive et à l’immense envie de partager du Maître. Et que je m’y sens bien, en confiance, sûre qu’on m’aidera toujours à aller plus loin.

 

Propos recueillis par l’IEQG
Septembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.